Le mythe de l’altérité

Chers amis racistes, chers amis anti-racistes, allez tous vous faire voir. Cela faisait longtemps que je n’avais pas écrit un billet, mais cela ne veut pas dire que je n’avais plus rien à dire, justement, et bien au contraire d’ailleurs.
amalgame dentaireEn ce moment, en France, l’heure est à l’amalgame, cela n’aura échappé à personne. Les commentaires racistes et anti-racistes fusent, les échanges sont impossibles. Yapabon.
Chacun y va de son avis, forcément bien intentionné, du moins envers certaines catégories de population, et principalement celles de son milieu d’origine (restreint pour les racistes, bigarré pour les anti-racistes)(oui, je vais vite et je fais des raccourcis, moi aussi).

L’affaire Léonarda montée en épingle par les médias m’avait déjà figurativement scotché à mon fauteuil :
homme duct tapé au murPourquoi un cas particulier, si banal soit-il (oui parce qu’il ne faut pas se leurrer, des Léonardas, il y en a des centaines par an) a-t-il été monté en épingle pour faire d’une adolescente l’étendard des reconduites à la frontière dans les médias ?
Dans la plupart des cas, on médiatise pour sauver.
Dans ce cas précis, l’ensemble des médias espérait-il par leur dénonciation de l’expulsion du territoire une grâce présidentielle ?
Les lycéens souhaitaient-ils vraiment son retour ?
Faut-il préciser que la décision ne relevait pas de la justice mais de l’administration française ?
Léonarda
Cela fait beaucoup de questions, qui malheureusement n’ont pas été posées. A la place, nous avons eu droit à une droitisation du débat, un étalage de propos qui fleurent pas bon et une vague de sondages aussi coûteux que d’un goût douteux.
L’instrumentalisation d’une adolescente, sa propulsion sur les devants de la scène médiatique l’ont jetée en pâture à une foule excitée.
Impossible de démêler le racisme de l’humour pendant une période où pour être fréquentable tu dois tenir des propos anti-racistes.

Pour résumer : soit tu es anti-raciste, soit tu es nauséabond.

Manichéen, n’est-ce pas ? (je vous ai déjà dit que mon deuxième prénom c’est Mani ?)

Pourtant, quand il est pratiqué avec agressivité et haine, l’anti-racisme n’est pas plus acceptable que le racisme.

Aucun média de la place publique ne s’intéresse non plus aux sujets abordés par les médias des extrêmes, comme par exemple le racisme anti-blanc. Le sujet a beau être vénéneux, il n’en est pas moins lu. Ne pas l’aborder, ne pas le désamorcer, c’est lui permettre de grandir.


Oui, j’ai rigolé deux secondes devant cette Une avant de me dire :
meme that's racist
Même chose pour cet article de la page pute (qui porte bien son nom) de Brain Magazine.

Un article plutôt virtuose de Slate traite du problème par un biais où l’affect est moindre, c’est-à-dire en transposant le racisme (et l’anti-racisme) hors de nos frontière : aux Pays Bas pour la fête de la Saint-Nicolas.

Mais encore une fois, nous sommes plongés dans le pathos, en manquant le coeur du racisme : la peur de l’autre.

Qu’y a-t-il de plus différent qu’un être qui nous ressemble point par point mais qui est pourtant tout à fait différent ?

Zwart Piet est l’incarnation de la part sombre de l’homme. Littéralement et métahporiquement : il est noir et mauvais. La forme exprime le fond : Comme il est mauvais, il sera noir.
Si vous vous rappelez Heroes : les gentils sont habillé en blancs, les méchants, en noir. Niki est en blanc, Jess, en noir.
Niki en blanc,  Jess en noir Révélation !

Si on voulait bien s’atteler à une analyse du mythe de l’altérité et comprendre le racisme comme un peur, on pourrait progresser.

Opposer les populations n’a jamais mené qu’à la marginalisation et à la radicalisation.

Personnellement, je suis raciste anti-con. Il faudrait tous les expulser.
Mais comme dirait Simone, c’est pas demain la Veil.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s