Chir Addict


Cher névrosé, chère complexée
On a tous nos petits défauts. Certains étant plus vrais que Dafoe.Willem Dafoe sourit (mais ne devrait pas)
Certains tellement complexants qu’ils constituent le facteur principal du célibat : perte de confiance en soi, difficulté de rencontre et donc non reproduction.
Tout cela était vrai il y a quelques décennies, voire plus, car Marylin n’était pas dans son jus. Bon, elle ne s’est pas reproduite non plus, tu me fais remarquer, et COMME TU AS RAISON !
Par contre, Jackie Stallone…
Jackie Stallone 2010Jackie Stallone 2012
En plus d’avoir deux beaux enfants, elle rajeunit d’année en année (2010 puis 2012)

Dès lors que l’accès à la chirurgie est banalisé, la laideur n’est dès lors plus un obstacle à la reproduction.
On repense très fort à cet homme d’affaires chinois qui a divorcé de sa femme après son accouchement car sa fille était bien moche, alors que sa femme pas du tout.
L'épouse dont il a divorcé, avant et après chirurgie
La chirurgie esthétique est auto-génératrice de sa clientèle : d’après August Weismann et sa réfutation de la transmission des caractères acquis, on sait d’expérience que si on coupe toutes les queues de nombreuses générations de souris, les nouvelles « fournées » auront toujours la queue longue.
Appliqué à la chirurgie esthétique : si tu es moche mais refait(e), ton gamin sera moche et voudra sûrement se faire refaire.

Plutôt que de participer à rendre le monde plus beau, la chirurgie esthétique contribue à le rendre plus moche en permettant à des laiderons de se reproduire, générant par là-même sa future clientèle de complexés.
Coucou Jackie Stallone !Coucou Jackie Stallone !
Coucou Jocelyne Wildenstein !Coucou Jocelyne Wildenstein !

La chirurgie n’a plus rien d’esthétique. On a dit qu’elle participait de l’harmonisation de la population. En gros, que les gens passaient sous le bistouri pour se rapprocher de Barbie et de Ken.

Pour se rapprocher de leur idéal, la somme dépensée et le nombre d’opérations engagées montrent bien un phénomène d’addiction.

Tout ça pour dire : fais ce que tu peux avec ce que tu as. Si tu n’arrives pas à tremper ton biscuit, fais encore des efforts. S’ils ne sont toujours pas payant, au moins sois sympa, parce que si en plus t’es con…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s